· 

Le cas Birkin

S'il est un projet qui justifiait que je recommence à tenir un blog, c'est bien celui-ci... Le pull Birkin...

D'abord, parce que chaque fois que je vous l'ai montré sur Instagram, il a suscité un enthousiasme absolument dingue et super touchant...

Ensuite, parce que - malgré que ce soit probablement le patron que j'ai le plus modifié, c'était aussi mon premier vrai tricot 'jacquard' et j'ai absolument adoré le tricoter... 

Et, enfin, parce qu'il y a beaucoup de choses à en dire...

 

1. le Pull Birkin, kesako?

D'accord, est-ce bien nécessaire que je te le présente encore? Modèle de Caitlin Hunter (Boyland Knitworks) publié dans le deuxième numéro du Laine Magazine (et maintenant disponible sur Ravelry). Je l'ai tricoté avec 2 couleurs de laine Kauni 3ply: du gris et leur ton 'signature': un superbe arc-en-ciel auto-rayant...

 

 

2. La laine...

La Kauni n'est pas chère. Du tout... C'est de la vrai laine... celle qui picote et qui sent la bestiole qui a vécu dedans avant qu'elle ne soit cardée, filée, toussatoussa... Sur leur boutique Etsy, elle est vendue en écheveaux géants qui font entre 250 et 300g...  De plus, la grise que j'ai utilisée est un fil non teint - naturel... largement encore imbibé d'huile de filage... du genre qui accroche sur les aiguilles et te fait un peeling des doigts... (oui, j'ai le sens de la mesure).

L'arc-en-ciel, lui, est juste canon. Les couleurs sont profondes, les transitions parfaitement subtiles et de mon écheveau géant qui compte 3 arc-en-ciels complets, je décide d'essayer d'en utiliser pile un tout entier- en positionnant les couleurs chaudes plus près de mon visage.

 

 

3. Le patron

Le Birkin est un pull top-down (qui se tricote de haut en bas) pour lequel il faut une couleur principale et 5 couleurs contrastantes que j'ai remplacées par mon arc-en-ciel... L'échantillon prévu est de 26 mailles pour 40 rangs (sur 10x10cm). Et c'est là que les ennuis ont commencé... je n'y suis jamais arrivée... Si j'avais la bonne largeur, je n'avais pas la bonne hauteur et vice-versa. Et quoi qu'il en soit, je me retrouvais à devoir tricoter l'intégralité du pull avec des aiguilles 2,5mm... N'importe quoi! J'ai fait semblant de faire quelques règles de 3 et, me basant sur ce qui me semblait être un juste milieu,  j'ai décidé de tricoté la taille S avec les aiguilles prévues par le patron (je te rappelle que je fais 1m80 et porte du 46...). 

 

 

Arrivée au premier tiers de ce grand panneau fleuri, mes doutes ont été confirmés... ça n'allait pas fonctionner, mon truc... J'allais me retrouver avec la séparation corps/manches au niveau du nombril... De plus, je me rendais bien compte que mon arc-en-ciel ne s'utilisait pas aussi vite que ce que j'avais pensé...  je venais à peine d'entamer la deuxième couleur... Il fallait réagir! Et vite! Soit, je défaisais tout, j'abandonnais l'idée d'utiliser tout l'arc-en-ciel et recommençais à tricoter le pull dans ma taille avec des aiguilles 2,5mm... soit, je modifiais le patron...

 

Tu l'as compris, j'ai choisi l'option B...

 

 

Dans le patron, après le panneau fleuri, vient un rang d'augmentations.
Un autre suit la deuxième rangée de feuilles.  J'ai ajouté le même nombre d'augmentations dans 2 rangs du motif - dans les zones grises - ni vu, ni connu...

 

J'ai séparé les manches du corps. Mon yoke faisait pile la bonne hauteur.
Mais je n'étais qu'à la moitié de mon arc-en-ciel... J'ai donc choisi de répéter un panneau complet de fleurs sur le corps du pull... En gros, n'importe quelle excuse pour faire encore plus de miam-miam jacquard  - Youpiiiie :-))) 

 

 

Pour la suite, je n'ai plus changé grand chose. J'ai tricoté le motif feuillu suivi par le nombre de cm de jersey qui me semblaient convenir pour la hauteur, j'ai séparé les côtes du devant et du dos - qui sont plus longues.

 

J'ai remis les mailles des manches sur mes aiguilles - les 2 ensemble, en magic-loop, comme j'aime faire et j'ai réparti des diminutions tous les x rangs afin de faire des manches longues qui finissent assez étroites sur le poignet. 

Dernier petit apport personnel, sur la manche gauche, j'ai rabattu les mailles avec la toute fin de mon arc-en-ciel...

 

 

Je n'ai pas essayé mon pull - pas une seule fois. Je le fais rarement... Trop de mauvais souvenirs de câble qui lâche... Je savais pourtant qu'il n'était pas tout à fait assez grand... mais je suis optimiste... Je l'ai lavé. Deux fois. A la main, dans de l'eau à 35°C avec de l'Eucalan et un tout petit peu d'adoucissant pour la lessive. Je l'ai essoré, roulé dans un essuie (serviette en français hexagonal ;-)) et mis a sécher. 

 

Il m'a fallu 3 jours pour me décider à dérouler mon nem de pull aux fleurs...

 

La vraie bonne nouvelle était que la laine, une fois débarrassée de l'huile de filage, est devenue merveilleusement gonflante et presque douce... Danse de la joie... Mais...

 

 

Il est trop petit... d'une taille ou 2... Il me va, je peux bouger mes bras et tout,... mais j'ai clairement l'air d'avoir piqué le pull de la petite soeur que je n'ai pas...  Je sais que tu vas me dire que ça ne se voit pas trop sur les photos. Mais, sérieux, tu crois vraiment que je  vais publier des photos sur lesquelles j'ai l'air tout à fait saucissonnée dans un arc-en-ciel?

 

Je le porterai. Probablement pas souvent... D'abord parce qu'il est super chaud. Et que j'ai rarement froid. Et si je le fais, ce ne sera ptet pas hors de chez moi... Je n'arrive pas à décider si je le trouve affreusement beau ou merveilleusement moche... Sérieux, il est quand même un peu kitsch, non?

 

Au final, la laine me plait énormément (ça tombe bien, j'ai de quoi faire 5 autres pulls au moins...),  j'ai absolument adoré tricoter cette marée de jacquard à fleurs mais je déconseille plus que franchement ce patron à toute personne qui n'obtiendrait pas l'échantillon exact.

 



Infos pratiques

modèle (payant)
pull Birkin de Caitlin Hunter - disponible dans le Laine Magazine n°2 ou sur Ravelry

Laine

Kauni achetée sur Etsy

aiguilles

3,25 mm et 3,5mm